Piscine et virus, quels sont les risques ?

Piscine et virus, quels sont les risques ?

Que ce soit lors des épidémies saisonnières de grippe, gastro-entérites ou lors des épidémies exceptionnelles comme celle de Covid-19 (famille des coronavirus), la question de la transmission du virus dans l’eau peut se poser.

Cocktail Piscine vous informe ici sur les risques de transmission, les résultats des récentes études et sur les bons gestes à adopter.

L’eau de baignade, les virus et coronavirus


Les eaux de baignade, qu'elles soient naturelles (lacs, plages, rivières) ou artificielles (piscines, spas) peuvent contenir des micro-organismes. Ces micro-organismes peuvent être des bactéries comme les algues, des parasites ou des virus par exemple.

Les infections collectives causées par des virus restent cependant rares et bénignes. En effet, les virus enveloppés, comme le virus de la grippe ou les virus de la famille des coronavirus, sont par exemple trop fragiles pour survivre dans le milieu extérieur et se transmettre dans l’eau.

Un traitement de l’eau régulier


Les études les plus récentes concernant les coronavirus ont été réalisées sur les virus SARS-CoV et MERS-CoV. Dans un rapport réalisé par la société française d’Hygiène Hospitalière, il est émis comme hypothèse que les conditions de survie du SARS-Cov2 (responsable de la maladie à covid-19) sont similaires à celles des autres coronavirus, et donc que l’eau des piscines n’est pas un milieu leur permettant de survivre et de se propager.

L’OMS précise que le virus est inactivé (n’est plus pathogène) dans l’eau potable à l’aide d’un traitement au chlore. Il en est de même dans les eaux usées. Le virus SARS-CoV2 s'y retrouve inactivé au bout d’une minute dans une eau avec une teneur au chlore de 0,6mg/l, une température de 20°C et un pH proche de 7.

Le chlore est un produit de référence dans le traitement de l’eau de piscine. Il a une action antibactérienne, algicide, fongicide. Il a également une action désinfectante qui permet d’éliminer les virus. Que ce soit en situation d’épidémies ou au quotidien, il est essentiel de bien traiter l’eau de sa piscine. Celle-ci doit être filtrée, désinfectée et désinfectante pour une baignade dans une eau propre et saine.

Une attention particulière de la part des baigneurs


Le SARS-CoV2 (covid-19) est un virus se transmettant entre individus par voie aérienne, par le biais de gouttelettes. L’eau de la piscine étant peu propice à sa transmission, ce sont les comportements des baigneurs qui peuvent être à risque.

En effet, la responsabilité de chacun est engagée et des règles sanitaires doivent être respectées afin de limiter tout risque de contamination lors de l'utilisation de la piscine :

  • Interdire l’accès à la baignade et le contact avec d’autres personnes à celles présentant des symptômes respiratoires (toux, difficultés à respirer) et de la fièvre
  • Respecter les gestes barrières en dehors de l’eau : laver les mains avant et après la baignade, tousser ou éternuer dans son coude, respecter la distanciation sociale
  • Respecter les gestes barrières dans l’eau : tousser ou éternuer dans son coude, respecter la distanciation sociale
  • Limiter le nombre de baigneurs afin de respecter les distances minimum : 3 personnes pour 2m² en plein air, 1 personne par m² en milieu couvert


Comme dans la vie de tous les jours, ce sont l’environnement et les comportements autour de la baignade qui peuvent être à risque. Il est ainsi nécessaire de respecter les mesures gouvernementales et les recommandations des agences de santé publique afin d’éviter une transmission inter-individu à l’intérieur et en dehors du bassin.